Yoga et période estivale

Revoyons les fondements du Yoga.
«Yoga-Chitta-Vritti-Nirodha» I-2
Patanjali dès le deuxième verset des Yoga-Sutra, nous informe sur ce qu’est réellement le yoga.
Le yoga est un moyen et un but.
Le yoga est un outil qui nous permet de ne plus nous identifier aux fluctuations du mental.
Son but est d’unir notre corps avec notre esprit.
Autrement dit il nous aide à accorder nos actes, nos paroles et nos pensées.

Nous avons 60 000 pensées par jour, soit 41 par minutes.
80% de ces pensées sont récurrentes, elles tournent en boucle dans notre tête.
Chacun de nous peut observez à quel point le mental est agité.

Dans ces moments d’agitation nous avons l’impression que les pensées arrivent toutes en même temps, ce qui est impossible.
Nous avons tous cette capacité de voir à quel point nous sommes décentrés lorsque nous nous laissons entraînés par les fluctuations de notre mental !

Lorsque la pratique du Hatha yoga devient régulière, par sa puissance psycho-physique, cet art de vivre s’instaure dans notre quotidien.
Par la compréhension du fonctionnement de nos systèmes, physique, psychique,émotionnel, par leur respect, nous devenons de plus en plus maître de nos modes de penser, de nos paroles et de nos actions.

L’été est une période de repos, elle est la rétention de souffle où nous pouvons jouir du fruit de notre travail.
Période aussi de départ en vacances.
Nous profitons de ces moments pour nous réunir en famille, entre amis.
Il n’y a plus de contrainte horaire, plus d’obligation de «devoir faire».

C’est aussi la période où nous pouvons accueillir tous les bénéfices que nous apporte le Yoga, laisser émerger notre créativité, notre personnalité.

Patanjali, dans son premier chapitre explique aussi que l’un des principes fondamental du yoga est Abhyasa, c’est à dire une pratique, une discipline ininterrompue qui demande un effort, et cela sur une longue période, Vairagya.
Vairagya implique un renoncement, un détachement face aux désirs et aux émotions, ce qui signifie aussi ne pas s’identifier aux pensées, émotions, évènements…

«Abhyasa-vaïragyabhyam-tan-nirodhah» I-12

L’arrêt des pensées automatiques s’obtient par une pratique intense dans un esprit de lâcher-prise.
Ces deux éléments, Abhyasa et Vaïragya sont complémentaires :
S’engager dans une action, quelle qu’elle soit, avec fermeté, force, sans renoncer et sans s’identifier,ni en attendre le résultat.

La saison Pitta, est composée principalement de l’élément feu.
En ayurvéda, le feu est l’Agni, et est contenu dans tout notre corps et principalement dans notre système digestif.
Il est la fonction de transformation.
Il transforme les aliments en nutriments pour que notre corps soit nourri et fonctionne correctement.
Le feu se situe au niveau du troisième chakra, Manipura, au niveau de notre plexus qui est le siège de notre personnalité.
L’élément feu bien dosé et bien orienté aide à l’expansion de notre personnalité et de notre créativité.
La joie, le contentement sont au rendez-vous.

En excès il active intensément notre système nerveux.
Notre mental s’agite et hors de maîtrise nos vieux automatismes, que nous pensions maîtrisés, refont surface:

Volonté de faire toutes sortes d’activités pour profiter des vacances.
Volonté de recevoir ou être accueilli.
Et sans s’en rendre compte, nous voilà décentrés, agités, insatisfait, manquant de discernement.

Avisé par notre pratique de yoga, nous avons cette capacité à retrouver notre unité.
Retrouver notre équilibre, tout en accueillant les différents rythmes que nous offre cette période estivale.

Aussi ne perdons pas non plus de vue que l’équilibre reste précaire et que nous avons besoin, à chaque période de notre vie, d’outils, de moyens, de références qui nous guident vers le meilleur de nous même.
Et c’est dans ces mots clés, du grand Sage Patanjali, que nous pouvons nous recueillir Abhyasa et Vaïragya pour maintenir notre discipline afin de maîtriser notre mental, Yoga-Citta-Vritti-Nirodha.

Une des postures d’équilibre et les plus compliquées en Yoga est Shavasâna, la posture du cadavre : Lorsque nous sommes allongés le mental se réactive manifestant des tensions, des contractions, même minimes, dans le corps.
Cependant, en maintenant la conscience sur les sensations dans le corps, ou sur une partie du corps définie nous pouvons, d’une part identifier les zones de contraction et par la même les détendre et, d’autre part, en restant concentrés sur le souffle, ralentir le flux des pensées.
La posture nous amène à un état d’unité et d’harmonie en nous.
Cela nous demande un effort de concentration, Abhyasa.
Le corps est immobile et notre énergie peut circuler librement.
La posture nous invite à expérimenter le lâcher-prise,Vaïragya, ne rien attendre, accueillir.

A l’origine, Shavâsana est représenté dans le Hatha Yoga traditionnel par Vishnu allongé sur le serpent cosmique Ananta.

Les Purânas racontent que durant le sommeil profond de ce dernier, après la dissolution d’un univers, Brahma, le dieu créateur, sort de son nombril, représenté par une fleur lotus, créant ainsi un nouvel univers en se basant sur les songes de Vishnou.
Dans la mythologie Hindoue, Vishnu symbolise, l’énergie de préservation, d’équilibre.
Ce mythe nous évoque notre inconscient, les souvenirs, nos rêves, nos pensées, les empreintes du passé.

Cela nous dévoile le processus de création: Le nouveau est toujours basé sur des empreintes, sur l’ancien.

Comment nous transformer si nous nous appuyons sur d’anciens schémas de penser, sur des automatismes ?
Si nous souhaitons aborder le renouveau, nous engager sur le processus de transformation de notre d’Être, nous avons besoin de relâcher, de lâcher-prise pour laisser émerger ce qui se présente, simplement là dans l’instant, ce que nous sommes réellement.

Ce relâchement ne peut se faire que dans une détente profonde.
Ainsi, nous pouvons faire le lien avec les nouveaux rythmes que nous propose la saison estivale, la création d’un un nouvel univers où par la pratique constante du yoga et la conscience des bienfaits que nous apporte le lâcher-prise nous pouvons laisser émerger notre créativité.

Retour Accueil Yogarama
Retour Contacts