YOGA ET PERIODE PITTA

YOGA EN PERIODE PITTA

Les doshas rythmes nos journées et nos saisons.
Dans la journée les périodes Pitta sont de 10h à 14 h et de 22h à

Durant les heures Pitta de 10h à 14h,
il est recommandé de consacrer ces moments aux activités les plus intenses physiquement.
Le déjeuner doit être pris également dans ce créneau horaire.
En ayurvéda, le déjeuner est le repas le plus important de la journée, donc le plus copieux.
Toujours selon les principes de cette science, nous devons être couchés avant 22h.
D’une part, cela permet de se lever avant 6h afin de mettre en place sa Dinacharya, sa routine matinale et sa Sadhana sa pratique spirituelle.
D’autre part, peut être avez-vous fait l’expérience d’avoir faim après 22 heures. Evidemment grignoter dans cette période est à proscrire.
Le sommeil sera de moins bonne qualité parce que l’organisme se consacrera à la digestion, sans oublié la prise de poids qui s’installera avec le temps.
Pitta est accumulé au printemps, aggravé en été et diminué en automne.

La saison Pitta couvre la période de mi-juin à mi-octobre.
Durant cette période l’énergie est en expansion.
La nature, tout comme notre corps; si les saisons précédentes ont été respectées; sont remplis d’énergie.
L’organe de cette saison est le cœur.
C’est une période d’activité, de joie, de fête.
Le cœur est grand ouvert pour créer et accueillir la vie
Anahata chakra est un des croisement des forces subtiles et des forces terrestres.
Son symbole est représenté par deux triangles entrelacés, l’un pointe en haut, l’autre pointe en bas.
ANAHATA CHAKRALa température augmente considérablement en été.
Le corps, grâce à la glande de l’hypothalamus qui aide à réguler l’environnement interne du corps par le phénomène de la transpiration, subit tout de même des écarts de température.
L’hypothalamus permet, entre-autres, d’apaiser les tensions et l’agitation que font naitre en nous ces chaleurs parfois excessives.
En effet une augmentation importante de la température corporelle entraine l’accélération du rythme cardiaque et de la circulation sanguine.
Si nous ne sommes pas vigilants, cela entraine de l’agitation, de l’impatience et de la colère développant de grosses fatigues tant physiques que morales et des pertes d’énergie. Déshydratation et malaise vagal peuvent, dans des cas extrêmes, subvenir.

Quand les températures augmentent en été le Dosha Pitta peut être en excès.
Le corps, dirigeant une bonne partie de son énergie dans le rétablissant de l’équilibre, subit une diminution du feu intérieur (Agni), entraînant par là, une baisse du métabolisme et une diminution du feu gastrique.
Le système digestif ralentit et physiquement nous pouvons sentir des lourdeurs et de la fatigue.

Reconnaitre les déséquilibres de Pitta:

Pitta en excès intoxique et acidifie l’organisme
provoquant des sensations de brûlure au niveau de l’estomac, dans les muscles, sur la peau…
Les yeux, la peau, les selles et urines se colorent de orange à rouge.

Toutes inflammations et infections sont un excès de Pitta.
Les tendinites, toutes infections bactériennes et fongiques, les fortes diarrhées infectieuses.
La colère, l’irritabilité, l’impatience.
Lorsque que l’appétit et la soif sont excessifs.
Lorsque vous avez un désir pour substances  froides.
Lorsque votre transpiration est forte et odorante.

Equilibrer et apaiser Pitta:

Pitta s’apaise par l’application de froid, par le calme, le contentement.
Il faut éviter les sources d’acidité, de toxines.
Il est important de consommer des légumes verts et amers.
Les qualités de Pitta sont le chaud, le léger, le rapide, le fluide, le liquide et onctueux.
Pour amener un équilibre en cas d’excès il est recommandé d’appliquer des qualités inverses: le froid, le lourd, le lent, le solide et le sec.

Les habitudes de vie:
Il est essentiel de mettre de la modération dans tous ce que nous faisons.
La paix et la sérénité dans nos activités.
Développer l’apaisement et le contentement, Santosha, dans le quotidien.
Accepter les limites et les conditions du moment.
Autant que possible il est important pour la personne Pitta d’avoir des activités de plaisirs.
Plus qu’une autre constitution elle devrait travailler dans un lieu dans lequel elle peur s’épanouir, avoir des relations plaisantes afin de favoriser la joie de vivre.
Les promenades en pleine nature, en montagne, proche de l’eau maintienne l’équilibre du dosha.
La fraicheur de la nuit et la lumière de la lune contribueront aussi à l’apaisement.

Le yoga et ayurvéda, deux sciences indissociables vont permettre de refroidir le corps et apaiser le mental.

– Par l’ alimentation

  Il est important de réduire la consommation d’aliments salés, acides, épicés ou très chauds ainsi que le thé, le café et l’alcool qui accentueraient l’excès de Pitta.
Les goûts doux, amers et astringents, sont recommandés car ils équilibrent ce Dosha.
Le mot d’ordre de cette saison est “hydrater”.
Rien de tel que de l’eau et du jus de citron pour étancher la soif et aussi de la  myrtille avec de la lavande pour relaxer notre corps:

Quelques idées recette pour équilibrer et apaiser le feu de Pitta:

SE DESALTERER
Pour un litre d’eau
300g de myrtilles
1 jus de citron
1 c.à c de fleurs de lavande fraiches
Dans un bocal, placez les myrtilles légèrement percées.
Placez les fleurs de lavande dans une boule à thé.
Laissez macérer le tout 12h.

Attention à ne pas boire trop froid, les grosses différences de température entre le corps et la fraicheur de l’eau, qui sortirait du réfrigérateur par exemple, sont trop importantes et peuvent entrainer des désordres au niveau du système digestif.

IDEE RECETTE SIMPLE ET RAPIDE:
Salade de carotte/ ananas et CORIANDRE fraîche.

La coriandre est tridoshique,
elle harmonise les trois doshas.
Elle équilibre l’élément feu en cette saison Pitta.
La coriandre réduit les inflammations au niveau de l’estomac et des intestins.
Elle équilibre l’appétit.
Les feuilles fraîches ont un effet diurétique.

Recette:
Râpez les carottes.
Coupez l’ananas en dés.
Ajoutez une sauce: huile de sésame -citron – Miel – Cumin.
Parsemez le tout avec des feuilles de coriandre fraîche. Dégustez

IDEE RECETTE POUR LE PLAISIR:
Salade de spaghettis de courgette à la crème d avocat.
Sans gluten.
Pour 4 personnes
4 courgettes
2 tomates
2 avocats
1 citron
60 ml d d’huile de sésame
Coriandre fraîche
Asa foetida*
Sel d Himalaya
Poivre noir

Recette:
Coupez les courgettes en julienne.
Coupez les tomates en carré.
Mixer les avocats avec le jus de citron, l huile de sésame, l’asa foetida, le sel et le poivre.
Décorez votre assiette avec les courgettes en julienne et les dés de tomate.
Rajoutez la crème d avocat.
Parsemez de coriandre fraîche.
Dégustez!

* L asa foetida est une résine indienne.
Elle remplace l’ail qui est rajasique, c est à dire agitant.
Elle permet d’apaiser Pitta.
Elle aide également à booster le système digestif qui est ralenti en cette saison Pitta.

Par la pratique d’asana:

Trikonasana
– Jambes écartées de deux coudées.
– Placez le pied droit perpendiculaire au pied gauche.
– Inspirez, levez les bras par le coté.
– Déhanchez les hanches à gauche et accompagnez le buste à droite.
-Expirez, penchez le buste sur le coté droit afin de placer la main sur le pied.
Le bras gauche est dirigé vers le ciel dans le prolongement du bras droit.
– Placez votre respiration dans la région de votre cœur, au centre de votre poitrine.
– Pratiquez de l’autre coté.

Aucune importance si la main ne touche pas le pied, l’important est d’avoir le dos aligné contre un mur imaginaire.
TRIKONASANAParivritti janusirsasana
-Dans la posture assise, jambes allongées.
-Pliez la jambe gauche, talon contre le périnée.
-Crochetez le gros orteil droit avec votre index et majeur de la main droite.
-Inspirez, levez le bras gauche vers le ciel.
-Expirez, penchez le buste sur le coté en direction de votre jambe droite et ramenez le bras gauche au dessus de votre tête afin d’attraper votre pied droit.
-Le coude droit est placé au sol ou sur le genoux.
-Tournez votre buste sur votre gauche afin de passez la tête entre vos bras et regarder vers le ciel.
-Placez une respiration lente, régulière et rythmée.
-Placez ensuite votre conscience sur l’espace du cœur .

Parivritti janu sirsasana
Paschimotta asana
-Dans la posture assise, jambes allongées, les mains de chaque coté de vos cuisses.
-Expirez, laissez glissez les mains le long des jambes en direction de vos pieds.
-Saisissez vos orteils, si possible, ou les mollets.
-Relâchez vos cervicales.
-Placez votre respiration.

PASCHIMOTTA ASANAViparita Karana asana
-Dans la posture allongée, les bras le long du buste, paume de main sur le sol.
-Inspirez, montez les jambes vers le ciel
-Expirez, ajustez bien votre dos, les lombaires bien au sol.
-Rentrez le menton vers la fourchette du sternum afin d’étirer les cervicales et maintenez la posture.
-Placez votre respiration.
Si les jambes ne peuvent être tendues, vous avez la possibilité d’utiliser une sangle que vous passerez sous vos pieds.

Version 2 ( uniquement si il est possible de rester plusieurs respirations sans créer de tensions au niveau des poignets et des coudes)
-Inspirez, prenez appui sur les mains afin de soulever le bassin.
-Placez vos mains dans le creux lombaires, les doigts de chaque coté de la colonne vertébrale.
-Ramenez vos fesses dans vos mains afin de stabiliser le posture.

Viparita Karana asana, apaise pitta.

1

   VIPARITA KARANAVIPARITA KARANA 1

2

La salutation à la terre

SALUTATION A LA TERRELa salutation à la terre est un enchainement fluide qui permet de détendre et d’assouplir l’ensemble du corps et notamment toute la musculature dorsale.
Par la synchronicité du mouvement et du souffle elle aide au développement de la concentration.
Cet enchainement prépare à une séance de méditation.
Revue Esprit yoga


– Par la pratique des pranayamas

Sitali Pranyama
Signifie “la rafraichissante”.
Respiration qui rafraichit le corps physique et le mental.
Elle combat l’élément feu très présent en saison de l’été.
Ne pas pratiquer ce pranayama en cas de problème cardiaque.
Ne pas pratiquer de rétention lors de problèmes d’hyper-tension.

Pratique:sittlali pranayama
-Dans un posture assise, la colonne droite, placez muladhara bandha.
-Enroulez votre langue en forme de tube vers l’avant.
-Inspirez lentement en sifflant à travers le tube formé par votre langue.
-Rentrez la langue, fermez votre bouche, contractez la gorge en Jâlandhara bandha et gardez l’air le plus longtemps possible
en Anta-kumbhaka (rétention poumons pleins).
-Relâchez Jâlandahara.
-Expirez en Ujjaye par le nez.


Chandra bhedana, la respiration lunaire.

Pranayama qui élimine l’excès de chaleur dans le corps et favorise la diminution de la bile.
Pratique:

Chandra bedhana Assis en tailleur, ou dans la posture du diamant, la colonne vertébrale droite.
– Placez Vishnu mudra ou Nasagra mudra dans votre main droite.
– Fermez la narine droite avec votre pouce et expirer  l’air vicié  du canal subtil Ida dans un premier temps.
– Inspirez ensuite par la narine gauche.
– Fermez la narine avec votre annulaire.
– Maintenez quelques instants.
– Expirez par la narine droite.
– Pratiquer 3 -7- 9 – ou 21 cycles
Toutes les inspirations se font par la narine gauche et toutes les expirations se font par la narine droite.

 

RETOUR ACCEUIL

 

Ce contenu a été publié dans INFORMATIONS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.