Vrikshâsana

La posture de l’arbre est une posture d’équilibre.
Equilibre physique et aussi psychique.
Dans cette saison Vata, dont les éléments sont l’air et l’éther définissant le mouvement, les postures d’enracinements sont requises.
Vrikshâsana nous révèle notre état d’être dans l’instant.
Sommes-nous stables, enracinés, déstabilisés ?
Tenons-nous la posture avec rigidité ou aisance ?

Les orteils du pied d’appui bien écartés, le talon ancré, le pied enraciné au sol, la jambe souple et ferme à la fois, le buste dans le prolongement de la jambe, le cœur ouvert à l’autre, le sommet du crâne vers les ciel.
L’autre pied se place à l’intérieur de la cuisse
(ou du mollet ou de la cheville) et donne un appui supplémentaire.
Les mains au dessus de la tête, jointes nous montre le chemin de l’élévation, l’élan vers le ciel.
Les yeux sont ouverts, le regard sur un point fixe au sol sur une distance de deux mètres.
La posture peut être tenue fermement durant plusieurs respirations respirations yogiques.
Une des variante est, une fois la précédente posture tenue ferme, stable et aisée, de fermer les yeux et de fixer un point derrière le front…


Retour accueil Yogarama