Symbolisme des postures

Matsya âsana – La posture du poisson

La pratique
– Allongez sur le dos, menton légèrement rentré sur la poitrine, les jambes sont jointes.
– Ramenez les bras le long du corps, paumes de main tournées vers le sol.
– A l’inspiration, en prenant appui sur les avant bras, les coudes et les mains, soulevez la poitrine, puis la tête, afin de déposer le sommet du crâne sur le tapis.
Le poids du corps se porte sur les coudes, la tête est simplement déposée.
Les épaules éloignées des oreilles.
Tout le rachis est étiré, en douceur par le maintien de la posture qui se fait sur les bras;
– La respiration est calme.

Cet âsana, étant une posture sur le dos, induit le calme et l’apaisement.
Ainsi, dans cette immobilité il nous est possible de prendre conscience de notre état d’Être et de méditer sur le symbolisme que l’âsana nous propose.

A regarder les poissons évoluer dans l’eau, on se rend compte qu’ils se meuvent à la recherche de nourriture.
Cette nourriture peut être symboliquement quelque chose que nous recherchons à l’intérieur: Notre équilibre.
La queue du poisson et les nageoires sont délicates, gracieuses.
Cela leur permet de déployer une grande force de mobilité tout en leur permettant, lorsque c’est nécessaire, de rester immobile.

Dans la posture la poitrine est ouvert vers le ciel et la colonne est courbée.
Le coeur est le point culminant de la posture développant la foi, la confiance, et la force pour maintenir la posture.
Être souple à la manière d’un poisson n’est pas synonyme de mollesse. La colonne vertébrale légère, délicate, soutenue par les muscles des bras développe une force que le pratiquant peut développer.

Dans la mythologie Hindoue, nous retrouvons Vishnu sous la forme d’un poisson qui vient trouver Manou, père de l’humanité.
Il lui demande de prendre soin de l’humanité jusqu’à ce qu’il devienne assez grand pour nager dans l’océan.
En échange il promet de sauver Manou de l’inondation qui détruirait la terre.
Il lui demanda de préparer une embarcation pour y recevoir toutes les espèces vivants sur terre.
Lorsque le déluge arriva, Manou accrocha le bateau à la corne du poisson, celui-ci put les amener jusqu’à la montagne septentrionale.
Le corps du poisson est la terre, l’eau symbolise les émotions, le mental.
Jusqu’à quel point sommes nous envahis par notre mental, submergés par nos émotions, nous empêchant d’avoir une vision claire ?
Il est important de fendre l’océan des émotions, de maintenir une stabilité dans notre corps physique, une immobilité, à l’image du poisson obtenue par la puissance de nos bras et une légèreté de notre colonne vertébrale, afin de maintenir un apaisement mental, un calme et d’élever notre conscience.
Le pratiquant, par la pratique de cette posture peut se rendre compte qu’il peut surmonter, survivre aux turbulences de la vie en se laissant porter par l’énergie supérieure qu’elle nous offre.

Autre symbole de cette belle Asâna qui se couple avec le précédant:
Patanjali méditait au bord d’une rivière sur sa véritable identité, lorsqu’il vit un petit poisson remonter le cours d’eau.
Il eut une révélation:
Le yoga aide à prendre la vie à contre courant, aller contre ses tendances inférieures, l’ égo et ses automatismes.
Ainsi par la maitrise du corps et du mental notre conscience peut s’élever à des niveaux supérieurs

La conscience peut se placer aussi sur Svadhisthana, deuxième centre subtil, logé dans la colonne vertébrale légèrement au dessus du pubis, siège de l’inconscient et des pensées non manifestées.
Laissons remonter ces pensées qui nous perturbent, mettons les à jour afin d’effectuer un travail conscient de tous les automatismes, de toutes nos tendances inférieures.
SOURCES: Hatha Yoga, le langage caché – Yoga et symbolisme.

Retour adultes

Retour accueil