Les 4 âges de la vie

LES QUATRE ÂGES DE LA VIE


Voici comment en Inde la vie est découpée en 4 âges
S’en informer permet de transformer nos points de vues.
La compréhension des 4 âges de la vie permet de devenir prospère, de dépasser la vison égoïste .
Cela parait au premier abord très stricte mais au final cela se révèle porteur d’harmonie et d’épanouissement.
C’est un processus d’éducation qui permet de développer sa nature intérieure

Ainsi, pour l’élévation de l’Être, le système védique; dont l’enseignement est tiré des textes sacrés, les védas; divise la vie de l’homme en quatre âges.
L’objectif final étant la libération, Moksha.

– Brahmacharya, le premier âge est la partie de la vie qui est consacrée aux études.
Elle couvre la période de l’enfance à l’adolescence.
Diverses disciplines sont enseignées, l’hygiène de vie, les arts, diverses sciences, la connaissance de Soi et celle du Dharma.
Et aussi toutes disciplines indispensables pour devenir un être humain qui se tournera vers la fin de sa vie vers la connaissance spirituelle: Le Hatha Yoga, l’étude des textes sacrés, l’étude de la philosophe et de la psychologie.

– Grahastha est le deuxième âge, vers 25 ans.
Période consacrée au mariage, à la vie de famille.
C’est le moment de gagner sa vie, vivre ses rêves.
C’est le temps de se réaliser pleinement avec ses propres efforts.
C’est aussi une période de responsabilité financière et familiale, de devoirs vis à vis de la société, du pays, de son environnement.

– Vana prastha vers 48 ans, c’est le troisième âge, où on commence à se retirer de la vie sociale.
On devient le conseiller plutôt que de rester dans la vie active.
Gagner de l’argent n’est plus une des préoccupation.
C’est le renoncement au monde pour retrouver une unité en Soi.
C’est le commencement du retrait sincère et sérieux vers une vie intérieure, vers la spiritualité.

– Sanyastha, le quatrième âge, à 70 ans, devrait être consacré complètement à la vie intérieure et spirituelle.
C’est l’abandon complet à toutes attaches, les proches, le monde pour se rendre disponible à la recherche de son âme.
Cela ne signifie pas s’isoler.
Toutes actions sont faites sans désirs, sans attachements

Source: l’ayurvéda au quotidien, Kirian Vya