YOGA ET PERIODE KAPHA

YOGA ET PERIODE KAPHA

Les organes correspondants à cette saison sont le foie, la vésicule biliaire et les yeux.
La saison Kapha nous invite à nettoyer notre corps sur les différents plans: physique, mental et subtil.

Les éléments de Kapha sont l’eau et la terre.
c’ est le principe de stabilité et de préservation.

Dans la journée, l’énergie Kapha est prédominant 6h à 10h, c’est une énergie lente.
Dormir après 6h du matin développe la fatigue tout le long de la journée.
Le petit déjeuner doit être léger.
Les activités qui demandent le plus d’énergie doivent être pratiquées dans cette période de la journée.
Entre 18h et 22h l’énergie ralentit pour se préparer au repos et à la qualité du sommeil.
La pratique du yoga est recommandée ainsi que la méditation.
Les pratiques sportives avec beaucoup de mouvements, de bruits, de lumières, sont déconseillées.
Le diner doit être léger.
Enfin l’ayurvéda recommande de dormir avant 22h. .

La saison Kapha couvre le début du printemps et a une continuité dans le début de l’été: de mi-mars à juin.
Le printemps est une saison fraiche et humide.
Ces qualités sont la stabilité, le froid, la lenteur, le lourd, le doux, l’onctueux et le visqueux.
Kapha est accumulé en hiver, aggravé au printemps et diminué en été.

En hiver, il  est recommandé de manger plus chaud et plus gras pour ne pas que le Dosha Vata s’aggrave.
Si il y a eu des excès de ces qualités, le Dosha Kapha dans la saison du printemps sera déréglé.
Il y aura une accumulation d’ama, de toxines et une perte de force de vie, d’Ojas.
La prise de poids durant l’hiver met en évidence ce déséquilibre.
Les rhumes et les allergies du printemps sont une des causes de l’accumulation de Kapha. La fatigue et un état de léthargie peuvent se développer en cette saison.
En période Kapha manger plus épicé et chaud est recommandé afin que les éléments eau et terre s’aggravent.
Tout est lien, tout est cycle, tout est lié et tout est une question d’équilibre.
C’est la définition de Hatha-Yoga.

Reconnaitre les déséquilibre de Kapha
En excès, Kapha ralentit la digestion et le métabolisme, il y a une certaine lourdeur après les repas, ce qui à la longue développe le surplus de poids et à l’extrème l’obésité.
L’élimination se fait lente et les selles sont grasses.
Il peut y avoir aussi l’apparition d’œdème; la rétention d’eau est un excès du Dosha.
Le déséquilibre développe une abondance de mucus, c’est la raison pour laquelle il faut être vigilant sur tout le système ORL: Deux des sièges de Kapha sont la gorge et les poumons.
L’excès du Dosha se révèle par une grande fatigue s’installe avec des excès de sommeil et une lourdeur au réveil.
Le corps et l’esprit étant liés, la tristesse apparaît, la mélancolie et un état léthargique s’installent pouvant dériver sur un état dépressif.
L’attachement à la matières et aux habitudes de vie est une grande problématique de Kapha.

Le yoga et ayurvéda, vont permettre de purifier, de stabiliser, d’équilibrer les différents plans de l’Être.

Equilibrer et apaiser Kapha
Un Dosha est déséquilibré lorsqu’il est en excès dans l’organisme.
Pour ramener l’équilibre il faut apporter les qualités inverses.
Ainsi les qualités contraires de Kapha sont le mobile, le chaud, le rapide le léger, le rugueux, le sec et le fluide.
Dans cette saison du printemps il faut dont intégrer ces qualités dans le quotidien, l’alimentation tout comme dans les habitudes de vie.
L’ayurvéda invite à développer une discipline et une détermination pour sortir de sa zone de confort.
Travailler davantage sur le détachement pour ne pas rester ancré dans les vieux schémas.
On recherche aussi à clarifier l’esprit en pratiquant la concentration et la la méditation.

Les habitudes de vie
Au quotidien, il est préférable d’éviter les excès de sommeil et de se lever tôt.
Ne pas dormir plus de 10h au maximum par nuit. Ne pas faire de sieste.
Faire des mono-diètes ou jeun, selon l’état de santé.
Pour un jeun demandez l’avis du médecin et se faire suivre par une personne expérimentée.
Drainez les émonctoires, par toutes les voies d’éliminations:
foie, intestin, reins, poumons, peau.
Pratiquer les Sat Kriyas:
Dhauti, le nettoyage de l’estomac et de la langue.
Basti, le nettoyage de l’intestin par des décoctions à base d’herbe.
Neti, le nettoyage du nez.
Nauli, le brassage abdominal qui consiste à contracter et sortir isolément les grands droits abdominaux afin de masser puissamment les viscères.
Kapalabhati, le nettoyage du système respiratoire.
Trataka, le nettoyage des yeux.
Dans cette période Kapha il est recommandé d’éviter le froid et l humidité.
Le vent et le soleil sont bénéfiques pour diminuer les excès d’eau.
Pratiquez le Hatha Yoga avec plus de dynamisme et de mouvements.
L’enchainement de la salutation au soleil sept fois, voir plus se révèle une excellente pratique.
Pratiquez des sports en plein air.
Les randonnées sur les crêtes venteuses sont  les bien venues.

l’alimentation

Une alimentation saine suivie de quelques diètes sont recommandées pour nettoyer nos organes.
Boire beaucoup d’eau ainsi que des infusions (Pissenlit, Queues de cerise, citron…) pour éliminer les toxines.

Il est impératif de réduire les portions de nourriture consistante.
Favorisez des plats légers, faibles en gras et en calories.
Il est préférablement de manger et boire chaud.
Les produits laitiers sont lourd pour la digestion, et ont tendance à aggraver Kapha.
Leur consommation peut développer l’excès de mucus et entrainer des problèmes au niveau du système ORL: Rhinite, allergie, sinusite, problèmes pulmonaires.
Réduisez le sucré, le trop salé et l’acidité dans les repas.
Agrémentez- les, plutôt, d’épices aux saveurs piquantes, amères et astringentes afin de donner une saveur prononcée aux aliments.
Ces dernières vont activer davantage le métabolisme.
Intégrez les légumes frais, les verdures comme le persil, la salade, la roquette, les endives.
Ils conviendront à la fois pour leur aspect léger et faible en calorie et pour leur saveur amère qui active le foie et la digestion.
Attention aux fritures, aux sauces, aux vinaigrettes et pâtisseries qui sont trop de grasses.
Le dessert doit être occasionnel.
Il peut être à base de cacao pur ou de gingembre.
Certaines plantes sont stimulantes et activent le système digestif.
D’autres sont  réchauffantes et bénéfiques pour prévenir et résorber les excès de l’élément eau de Kapha.
Le gingembre, le piment et poivre de cayenne agiront au niveau de la gorge en cas de cas d’infection.
Ces épices sont aussi bénéfiques lorsque la tristesse s’installe et lorsqu’il y a des difficultés d’expression.
L’ortie est à consommer au quotidien, en tisane par exemple, elle est légèrement stimulante et asséchante.
Elle a aussi une action dynamisante pour la glande thyroïde.
Sa qualité diurétique régénère les reins.
Elle est aussi un Anti-histaminique réduisant progressivement les démangeaisons, les allergies liées au pollen.
Enfin sous forme de tisane, après repas pour stimuler la digestion, un mélange de gingembre, de romarin de pissenlit est efficace.

Quelques idées recette pour purifier
Une alternative au sel, LE GOMASIO
Dans la période Kapha, dont les éléments sont la terre et l’eau, il est recommandé de réduire le sel afin d’éviter les rétentions d’eau.
Une bonne alternative est le GOMASIO, une préparation composée majoritairement de graines de sésame.
Le Gomasio s’accorde avec tout.
En condiment dans les salades, dans divers plats: légumes, soupes, poissons et viandes.

La graine de sésame en Inde symbolise la graine d’immortalité.
Elle a de nombreuses vertus:
Elle est antioxydante.
Elle a un impacte sur les maux comme l’arthrose et l’arthrite.
Elle régule le poids et a un effet modulateur sur les œstrogènes.
Le sésame a également une action sur le système nerveux, il apaise les personnes hypertendues, stimule la concentration et développe le calme intérieur.

Recette:
Proportion: 90% de graines de sésame – 10% de sel.
Faites griller les graines de sésame, laissez refroidir.
Faites la même chose avec le sel, laissez refroidir.
Mixer l’ensemble sans que la poudre soit homogène pour avoir une consistance irrégulière.

Cette préparation se conserve 3 mois dans un pot hermétique dans un lieu sec et frais.

LA CURE DETOX AU KITCHARI
Détox sur 3 jours
La cure ayurvédique “Kitchari” est une mono-diète douce destinée à éliminer les toxines du corps.
Cette préparation élimine également les inflammations.
Il s’agit de boire de l’eau ou des tisanes et de manger du kitchari 2 à 3 fois par jour.
TEMPS RECOMMANDE
– 2 à 3 jours lors des transitions des saisons.
– 3 à 5 jours après des une période d excès, ou problème comme tendinites, douleurs musculaires, fatigue…
– Un jour par semaine toute l’année mangez matin, midi et soir, un bol de Kitchari.
Le soir, uniquement, il est possible de rajouter des légumes frais, cuits à la vapeur.Boire des tisane et/ou de l’eau.

Recette:
Temps de préparation:15 minutes Temps de cuisson: 30 minutes.
Ingrédients pour 4 personnes:
200 g de riz basmati
200 g de lentilles corail ou haricot mungo
2 blancs de poireaux
1 morceau de gingembre frais râpé
1 c. à c. de curcuma
1 c. à c. de graines de cumin
1 c. à c.de coriandre
1/2 c. à c.de cannelle
Sel/Poivre2 c. à s. d’huile d’olive
– 1,2 l.
d’eau Persil frais
1/2 citron pressé
La recette peut être personnalisée en ajoutant des légumes de saison: pommes de terre, épinards, petits-pois, choux, etc.
Préparation:
1. Préparer les poireaux: couper la base et les feuilles vertes pour ne garder que les blancs. Ôter la première épaisseur de peau des poireaux et couper finement les blancs.
2. Faire chauffer l’huile d’olive dans une poêle avec toutes les épices: curcuma, graines de cumin, coriandre, cannelle et gingembre frais râpé.
Mélanger 1 minute à feu moyen.
Attention de ne pas brûler les épices!
3. Ajouter les blancs de poireaux émincés.
Faire suer 5 minutes sous couvercle.
4. Rincer le riz et les lentilles.
Verser dans la poêle et couvrir d’eau.
Saler et poivrer.
Porter à ébullition, puis baisser le feu et faire cuire environ 15 minutes à feu moyen.
Si nécessaire, ajouter de l’eau durant la cuisson pour que le riz ne soit pas sec.
Arroser de citron et saupoudrer de persil frais..

Les asana
La pratique régulière d’asana permet de travailler sur chaque muscle, chaque articulation.

*La salutation au soleil, entre-autres, est un enchainement complet.
Elle renforce toute la musculature du corps, la sangle abdominale.
Toutes les articulations sont mobilisées.
Elle tonifie et active le système digestif, masse les viscères (foie, estomac, rate, intestins, reins), élimine la constipation.

SALUTATION AU SOLEIL

 

 

Archa Matsyendrasana a une action sur le système digestif.

ARCHA MATSYENDRA ASANALa posture de Matsya asana, invite à prendre la vie à contre-courant.
Elle permet de travailler sur l’attachement à la matières et aux habitudes de vie.

MATSYA ASANAIl en est de même pour les postures inversées telle que Shirshasana.

– Les pranayamas

Nadis Shodhana
La respiration alternée, purifie les nadis.
Elle apaise le mental, induit un rafraichissement intellectuel.
Ce pranayama équilibre la circulation des nadis et dissipe la fatigue nerveuse.
La technique:
Placez Vishnu Mudra avec la main droite
Bouchez votre narine droite avec le pouce.
Expirez par la narine gauche pour éliminer l’air vicié du canal.
Inspirez par cette narine, obturez-la avec l’annulaire.
Expirer à droite.
Inspirez à droite pour expirer à gauche.
Cela forme un cycle.
Pratiquez 7 cycles pour ensuite
introduire Ujjaye et les rétentions poumons pleins.

Kapalabathi:
Kapalabathi
est un des sat kriya.
C’est aussi un pranayama  de purification physique et mentale.
Kapala signifie crâne – Bhati, qui brille, qui luit.
C’est la technique qui rend le crâne brillant.
L’expiration est active, l’inspiration est passive.
L’inspiration est plus long que l’expiration.
La pratique se fait essentiellement au niveau abdominal.
Le reste du corps reste immobile.
AVANT TOUTE PRATIQUE MAITRISER LA RESPIRATION YOGIQUE AINSI QUE LES RETENTIONS
Il est important d’observer les réactions après la pratique de cette technique puissante.
Certain désordre peuvent apparaitre comme l’agitation.
Dans les premiers temps, pratiquer une fois par jour, à jeun lors de votre sadhana.
Puis faites 1 à 2 séries 2/3 fois par jours pour les plus expérimentés.
Les pratiques se font à jeun le matin et éloignées des repas si vous pratiquez dans la journée

Technique
Vous pouvez pratiquez assis ou debout.
*Assis sur un zafu, vérifiez que votre colonne vertébrale soit droite.
les mains sur les genoux.
*Debout,  les pieds écartés, Mains sur le haut des cuisses, doigts des mains vers l’intérieur.
Vérifiez que vos épaules restent basses:
Expirez puis inspirez lentement.
Vigoureusement expirez .
Inspirez doucement pour expirez avec vigueur.
A l’expiration, la partie basse de l’abdomen est projetée vers la colonne vertébrale et vers le haut.
Pratiquez lentement dans les premiers temps pour vous assurez qu’il n’y ait que l’abdomen qui se mobilise.
Puis pratiquez le plus rapidement.
Terminez les cycles par une rétention poumons pleins.
Expirez lentement.

Kappalabathi à de nombreux bienfaits.
Sa pratique régulière nettoie les artères, améliore la digestion et élimine les excès de graisse ainsi que le flegme du corps.
Les anciens textes du yoga disent que Kappalabathi élimine toutes les maladies de la tête et du système nerveux central.

“Lorsque l’on fait disparaitre grâce aux six actions l’obésité, les impuretés et les désordres causés par Kapha, on doit se consacrer au pranayama et le succès sera obtenu sans effort »
Hatha Yoga Pradipika

Le soin Ayurvédique

* Le massage au bol Kansu Vataki:
Ce massage va aider à atténuer le stress, les angoisses ainsi que les insomnies qui surgissent durant cette période.
C’est lors de la saison Kapha qu’il est intéressant d’améliorer la circulation sanguine, lymphatique et énergétique pour évacuer les toxines.
Enfin ce soin va apaiser le corps physique, calmer le mental.

RETOUR ACCEUIL

Ce contenu a été publié dans INFORMATIONS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.